Travailler le  graphisme   #1

 

 

 

 

Un exercice en 3 étapes pour ressentir le geste

Apprendre à écrire mobilise un grand nombre de compétences : Le tonus, les coordinations visuo-manuelles, l'organisation spatiale, la visuo-construction... On me demande souvent de petits exercices concrets pour travailler l'écriture ou ses pré-requis. Aujourd'hui je vous propose une activité en 3 étapes pour travailler le schème moteur nécessaire pour les lettres, afin que l'enfant intègre les informations proprioceptives qui lui permettront de retrouver ce mouvement.

Dit plus simplement : l'objectif est que l'enfant ressente le geste de la lettre pour s'appuyer sur ce ressenti pour la reproduire.

L'exercice est présenté ici pour des lettres, mais il peut être utilisé de la même manière pour des dessins simples, des formes géométriques, des mouvements de pré-requis au graphisme.


Avant de commencer : Il est important de structurer l'exercice en prévenant de manière visuelle combien de lettres il devra réaliser. Ici j'ai choisi d'utiliser des petites étiquettes de la lettre à travailler que je colle à la patafix sur l'ardoise. Quand une lettre est réalisée, on retire une étiquette. Pour les enfants autistes, les enfants ayant peu de motivation pour l'écriture ou pour les plus petits je rajoute souvent une étiquette avec un renforçateur à la fin de leur séquence (par exemple des bulles, des chatouilles). Comme ça "dès que tu as fini toutes tes lettres, on pourra faire des chatouilles !"

Attention, ce sont des séquences de travail courtes, adaptez votre choix de renforçateur (évitez un jeu de 30 minutes ;) )

Au niveau du matériel il vous faudra : une ardoise, deux feutres effaçables, un coton tige (et donc vos étiquettes lettres et renfo). Vous avez tout ? Alors on y va.


ETAPE : 1 Avec le doigt

La lettre est tracée sur l'ardoise par l'adulte et l'enfant l'efface avec le doigt.

L'objectif est que l'enfant intègre le geste sans avoir à se préoccuper de la préhension de l'outil scripteur (la tenue du stylo). Cette technique présente un double intérêt :

  • Il n'y a pas besoin de guider l'enfant physiquement. Certains enfants n'aiment pas être touchés et le contact physique rajoute des informations sensorielles supplémentaires et inutiles au geste. De plus, guidé, l'enfant risque d'être passif, là il est actif de son mouvement.
  • Le feed back : Autrement dit le retour d'informations. Si la lettre s'efface c'est que le geste est bon, si le stylo ne s'efface plus l'enfant sait qu'il doit corriger la trajectoire de son geste.

 

Etape 2 : Avec un coton-tige

Lorsque l'enfant commence à se sentir à l'aise à l'étape précédente, on rajoute la présence d'un objet intermédiaire entre l'ardoise et les doigts. 

L'enfant a donc une tâche supplémentaire : gérer la tenue de son coton-tige tout en ajustant son geste. La tâche est toutefois plus simple qu'avec un stylo, l'orientation de l'objet, le tonus n'ont que peu d'importance, tant que l'enfant touche la ligne, ça marche.

 

Le feed back est toujours présent : Si la lettre s'efface c'est que le mouvement est juste. 

 

(Et toujours notre structuration avec renfo si nécessaire) 

Etape 3 : Avec un stylo

Lorsque l'enfant est à l'aise avec l'étape 2, nous pouvons introduire le stylo. Certains enfants vont pouvoir se lancer de suite et tenter de tracer leurs lettres sur l'ardoise sans aide.

D'autres, que ce soit par peur de mal faire ou parce que le geste est encore fragile, auront besoin de paliers supplémentaires.

Voici sur l'image 3 aides qui peuvent être proposées, de la plus guidante à la moins guidante :

  • Repasser sur une lettre déjà tracée
  • Passer dans un chemin ayant la forme de la lettre
  • Repasser sur des pointillés. Plus les pointillés sont espacés moins l'aide est importante.

 

J'ai proposé les 3 aides sur l'ardoise pour les besoins de la photo, de votre côté choisissez la votre et n'en utilisez qu'une seule par séquence de travail (chaque bande de lettres), l'enfant a besoin de répéter plusieurs fois le même geste pour l'intégrer. 

 

Voilà, j'espère que cet article vous aura inspiré, et de mon côté je remercie mon mini mannequin main qui a bien voulu participer à cet article !


Si cet article vous a intéressé rejoignez nous sur la page Facebook du blog ou inscrivez vous à la newsletter pour ne pas rater les suivants !


Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Anaïs (lundi, 30 janvier 2017 20:53)

    Génial et très bien expliqué !
    Autres supports intéressants : écrire avec le doigt dans le sable, ressentir le trajet de la lettre avec les lettres rugueuses de montessori, faire deviner une lettre dessinée au doigt dans le dos...

  • #2

    Isabelle (mardi, 31 janvier 2017 20:05)

    Super ! Et encore une idée pour faciliter la représentation mentale du trajet de la main : dessiner la lettre avec une corde au sol... Merci pour les bonnes idées !