Cuisiner avec les enfants : Petits flans de millet aux légumes

 

 

 

 

Une recette sans gluten et sans lactose pour accueillir tout le monde à table !

Il y a quelques jours je vous parlais du livre Sans gluten naturellement, qui, par ses recettes ultra simples, m'a motivée à faire entrer beaucoup plus de diversité dans ma consommation de céréales, moi qui en bonne non-intolérante à quoi que ce soit cédais systématiquement à la facilité du blé. Sans perdre de temps nous sommes allées avec Mademoiselle S. dans notre magasin de vrac préféré pour revenir avec du millet et du sarrasin. Découvrir ces nouvelles graines a déjà été tout un atelier sensoriel, que ce soit du bout des doigts ou a pleines poignées qui glissent entre les mains. Mais l'important étant quand même de les cuisiner (et de les manger !) voici la recette du livre que nous avons testée pour le millet (merci à Natura Sense pour l'autorisation de diffusion de la recette qui n'est donc absolument pas de moi). 

Les ingrédients :

  • Un verre de semoule de millet décortiquée
  • 4 verres de lait de riz ou de bouillon de légume
  • 2 œufs
  • un bol de ratatouille (ou autres légumes)
  • Sel, poivre, muscade. 
  • Basilic
  • Huile d'olive

La recette :

Versez votre verre de millet et vos verres de lait de riz (ou de bouillon de légume) dans la casserole.

C'est la parfaite occasion de travailler le fait de remplir un verre. Selon où en est l'enfant on peut le lui faire remplir à pleine main ou avec une cuillère pour les solides... verser depuis la bouteille, piocher dans un saladier pour les liquides... à vous d'adapter selon vos loulous et ce qui vous souhaitez leur faire découvrir à ce moment. 

On fait attention à la préhension pour verser ! Nous on en est à bien utiliser les deux mains.

 

Remplir le verre de liquide demande en plus des coordinations nécessaires au geste, une inhibition du mouvement lorsque le verre est plein (prévoyez une éponge). Pour certains enfants il peut être aidant de tracer un trait sur le verre (au stylo effaçable par exemple) pour qu'ils s’arrêtent à temps (sinon ils visent le "ras du bord").

 

On assaisonne et on met le tout sur feu doux. On laisse épaissir en remuant très souvent pour ne pas que ça accroche. Pas de Mademoiselle S. pendant ce moment là, quand c'est chaud on ne s'approche pas !

Lorsque le millet est cuit versez le dans un saladier. Une fois qu'il est un peu refroidit ajoutez deux œufs entiers. Casser des œufs est un excellent exercice de régulation tonique. Trop peu l’œuf ne se casse pas. Trop fort, c'est l'omelette assurée. Mademoiselle S. n'en est pas là, pour l'instant je les pré-casse et Mademoiselle S. fini le travail (bon même là il y a des coquilles, elle y va un peu fort. En cas de doute cassez vos œufs dans un bol ce sera plus sur que de les casser directement sur votre préparation).

Ensuite on mélange. C'est un très bon exercice pour le tonus. Cela permet également de travailler le geste, qui va partir de l'épaule au début, puis va se faire de plus en plus fin pour ne mobiliser que le poignet (ou même les doigts pour les préparations pas trop épaisses). C'est exactement ce qu'on leur demande lors de l'acquisition de l'écriture. 

Au niveau de l'aide apportée, n'hésitez pas à donner l'exemple, puis à laisser l'enfant chercher ses propres stratégies. La plus part des enfants apprennent beaucoup par imitation.

Si malgré l'exemple il reste en difficulté vous pouvez lui apporter une aide physique en faisant le geste avec lui. Cette aide a pour avantage de donner des indications proprioceptives sur le mouvement, mais l'inconvénient que l'enfant ne teste pas et ne recherche pas ses propres stratégies (et découvre donc moins de possibilités).

Préchauffez le four à 200 degrés.

Dans des cocottes huilées, versez quelques cuillères de ratatouille puis recouvrez de millet. Mademoiselle S. adore les étapes où on se sert des couverts. La régulation tonique est de nouveau importante, car la consistance et la densité des préparations sont très différentes, il faut donc réajuster son geste et son tonus chaque fois qu'on en change. Super étape pour les praxies d'autonomie !

 

Hop on enfourne 20 minutes et on sert avec du basilic frais haché.

Cette recette a été une vraie découverte pour nous. J'avoue (avec un peu de honte) que je n'avais jamais goutté de millet jusqu'ici et j'ai trouvé ça très intéressant, je pense que je vais l'utiliser dans pas mal d'autres recettes ! Le gout est assez neutre il doit se marier assez facilement.

J'ai également découvert le lait de riz. C'est étonnamment naturellement sucré. Si vous êtes réfractaires au sucré dans vos plats salés passez votre chemin. Pour ma part je pense que le choix bouillon/lait de riz dépendra surtout des légumes utilisés. Avec une ratatouille déjà très douce j'utiliserais surement la prochaine fois du bouillon de légume. Avec des légumes plus terreux, salé ou amer, je retournerais surement vers le lait de riz. 

En tout cas je suis quand même un peu fière d'avoir tenue ma bonne résolution de goûter des nouvelles céréales pour diversifier ce que l'on mange ! Prochaine étape, le risotto de sarrasin !


Si cet article vous a intéressé, rejoignez nous sur la page facebook du blog, ou inscrivez vous à la newsletter pour ne pas rater les suivants !

Écrire commentaire

Commentaires : 7